Oméga-3, huile de krill et SPM

Mesdames, cet article n’est écrit que pour vous.

Nous allons parler de votre rouage interne et expliquer comment les suppléments peuvent aider à soulager certains symptômes liés au syndrome prémenstruel (SPM).

Le SPM comporte différents symptômes physiques, comportementaux, et émotionnels qui se produisent de manière répétitive et d’intensité variée environ 5 à 11 jours avant les menstruations. Ils peuvent varier significativement d’une femme à l’autre. Ils peuvent inclure :

• Ballonnements abdominaux et douleurs

• Sensibilité des seins

• Fatigue et léthargie

• Irritabilité

• Sautes d'humeur

• Maux de tête

• Douleur articulaire

• Anxiété

• Rétention d'eau

• Fringales

• Perte de concentration

• Gain de poids

• Acné

• Insomnie

La sévérité des symptômes menstruels varie selon les femmes, et peut même varier d’un mois à l’autre. Les symptômes sont généralement plus prononcés chez les jeunes filles et ont tendance à diminuer avec l'âge.

Les causes du SPM

Nous croyons que le débalancement hormonal, à savoir la variation mensuelle naturelle des niveaux d'œstrogène et de progestérone, est la cause des sautes d'humeur, de l'anxiété, des ballonnements et de l'irritabilité qui caractérisent principalement le SPM. L’inflammation, d’autre part, est responsable des douleurs abdominales, des crampes et l’irritabilité des seins et des articulations.

Un manque de certaines vitamines et minéraux, tel que la vitamine B6, le calcium et le magnésium, peut intensifier les symptômes du SPM. Manger de la nourriture salée, qui cause la rétention d’eau, et boire de l’alcool, qui peut causer des changements d’humeur, peuvent augmenter l’inconfort lors de cette période.

Contrôler son SPM

Des changements alimentaires et de mode de vie peuvent aider à gérer les symptômes du SPM.

Maintenir une alimentation saine

Assurez-vous d’obtenir une bonne nutrition riche en calcium, en grains entiers, en protéines, en produits laitiers faibles en gras, en fruits et en légumes. Vous devez également réduire le sel, la caféine, le chocolat, la consommation d'alcool et réduire la quantité d'aliments transformés dans votre alimentation.

Exercice

Faire de l’exercice régulièrement peut s’avérer bénéfique, car l’exercice déclenche le relâchement d’endorphines, ce qui aide à balancer les niveaux d’humeur et d’énergie.

Réduction du stress

Les exercices de relaxation musculaire, les techniques de respirations profondes, le yoga, et les massages sont des techniques éprouvées pour aider à faire face au stress. Même faire des choses que vous aimez – comme la lecture, faire une marche, être dans la nature– peut aider la gestion du stress.

Prenez des suppléments

Des études ont démontré que le magnésium aide à réduire les symptômes émotionnels, la rétention de fluide et la sensibilité des seins qui accompagnent le SPM. L'huile d'onagre et l’huile de cassis aident à soulager les symptômes physiques du SPM en gérant l’inflammation. Les acides gras oméga-3 et les antioxydants, l'astaxanthine, présente dans l'huile de krill, sont utiles pour aider à réduire les symptômes physiques et émotionnels du SPM.

Bénéfices des Oméga-3 et de l’huile de Krill

Une étude sur l’huile de Krill Ocean Remedies a comparé une utilisation quotidienne de 2 000 mg d’huile de krill chez 70 femmes qui vivent avec le SPM et qui éprouvent des ballonnements, des maux de tête et des douleurs aux seins avant et pendant leurs menstruations. Les résultats suggèrent que l’huile de krill était meilleure que l’huile de poisson pour soulager les symptômes émotionnels et physiques du SPM après 3 mois d’utilisation quotidienne. Celles qui prennent de l’huile de krill utiliseraient moins d’antidouleurs, et bénéficieraient d’un mieux-être général. 1 2

1. Sampalis F, Bunea R, Pelland MF, Kowalski O, Duguet N, Dupuis S. Evaluation of the effects of Neptune Krill Oil on the management of premenstrual syndrome and dysmenorrhea. Altern Med Rev. 2003 May;8(2):171-9. PMID: 12777162

2. Sohrabi N, Kashanian M, Ghafoori SS, Malakouti SK. Evaluation of the effect of omega-3 fatty acids in the treatment of premenstrual syndrome: "a pilot trial". Complement Ther Med. 2013;21(3):141-6. doi: 10.1016/j.ctim.2012.12.008.